11 janvier 2010

SCHIZOPHRENIA

  • Thérapie - Sebastian Fitzek - Livre de Poche Éditions n°31584

"Lorsque la demi-heure fut écoulée, il sut qu'il ne reverrait jamais sa fille. Elle avait ouvert la porte, s'était retournée une dernière fois vers lui, puis était entrée dans la pièce où l'attendait le vieil homme. Mais Joséphine, sa fille de douze ans, ne devait plus en sortir. Il en était certain. Plus jamais il ne reverrait son sourire radieux, le soir, quand il allait se coucher. Plus jamais il n'éteindrait sa petite lampe de chevet aussitôt après qu'elle se fut endormie. Et plus jamais il ne serait réveillé au milieu de la nuit par ses cris stridents. Cette certitude s'imposa brutalement à lui, le laissant en état de choc". Viktor Larenz, célèbre psychiatre berlinois, ne comprend plus très bien ce qui lui arrive. Josy, sa fille chérie, est atteinte d'une maladie qu'aucun praticien ne parvient à diagnostiquer. La seule chose dont ils sont sûrs, c'est que Josy n'a ni le sida, ni un cancer. Voilà maintenant près de six mois que le docteur Larenz a arrêté toute activité professionnelle, vendu son cabinet de la Friedrichstrasse pour consacrer tout son temps et son énergie à sauver sa fille. De cabinets de consultation en services hospitaliers, personne n'a encore pu lui donner une réponse claire et un traitement adéquat pour ses symptômes. Un jour, alors que Josy avait rendez-vous chez un allergologue, celle-ci se volatilise mystérieusement. Quatre ans plus tard, son père ne l'a toujours pas retrouvée. Qu'a-t-il pu arriver à Josy Larenz, douze ans, atteinte d'un mal apparemment incurable et mystérieusement évanouie dans la nature ?

Quatre ans que le docteur Larenz tente vainement de répondre à cette question, la tournant et la retournant dans tous les sens, en faisant une obsession au point de ne plus penser qu'à cela. Celle-ci devenait sa raison d'être, de vivre, d'exister. Désormais, plus rien ne serait comme avant tant que la réponse à cette disparition n'apparaîtrait pas, telle une apparition dans le désert. "Il n'avait plus aucun souvenir de ce qui s'était passé juste après le choc. Il ignorait à qui il avait parlé et où il était allé, pendant que sa famille sombrait dans le chaos. Isabel avait été la plus courageuse. C'était elle qui avait fouillé le placard de Josy à la demande de la police, pour savoir ce qu'elle portait ce jour-là. C'était elle qui avait décollé une photo de l'album familial, afin que l'on pût mettre le portrait de la petite sur les avis de recherche. Et c'était elle, enfin, qui avait informé le reste de la famille, pendant que lui errait sans but à travers les rues de Berlin. [...] Trois mois plus tard, alors qu'elle avait déjà repris son activité de consultante, Viktor avait vendu son cabinet. Et il ne s'était plus occupé du moindre patient depuis".

En partant s'exiler sur l'île de Parkum, dans la mer Baltique, le docteur Larenz espère remettre de l'ordre dans ses pensées, se recentrer, retrouver le moral, y voir plus clair dans cette affaire confuse et trouble. Mal lui en prendra ! Se croyant seul avec les habitants sur cette île du bout du monde, arrive une inconnue pour le
moins énigmatique. Elle veut lui parler à tout prix, devenir sa patiente. Elle a fait le chemin depuis Berlin pour cela. Anna Spiegel, auteur de livres pour enfant est connue à l'étranger, particulièrement au Japon. Hors, depuis cinq ans, elle a cessé toute activité. En fait, depuis que son état de santé mental s'est détérioré au point d'être enfermée pendant quarante-sept mois en clinique psychiatrique. Anna est schizophrène et les personnages inventés pour les histoires qu'elle écrit prennent forme devant ses yeux. Son ultime roman, resté à l'état d'ébauche en raison de ses problèmes psychiques, concernait une fillette de neuf ans - Charlotte - atteinte d'un mal étrange, qui s'enfuit du jour au lendemain. Larenz, croyant trouver là un début de réponse à la perte de Josy, fera tout pour apprendre la suite. En vain. "Anna cligna plusieurs fois des yeux, l'air hagard. Il semblait qu'elle n'avait soudain plus envie de continuer. - Rien, rien. Excusez-moi. Continuez. Anna se racla la gorge et se leva. - Si ça ne vous ennuie pas, docteur Larenz, je voudrais faire une pause. Je sais bien que c'est moi qui ai insisté pour que nous ayons cette discussion. Mais, maintenant, je me rends compte que je ne suis peut-être pas encore prête. Ces hallucinations ont vraiment été pour moi quelque chose d'horrible. Et j'ai finalement plus de mal à en parler que je ne le pensais. - Bien sûr, dit Viktor, malgré son impatience à entendre la suite. Il se leva également. - A partir de maintenant, je ne vous embêterai plus. Peut-être que je pourrai rentrer chez moi dès demain. Non ! Viktor cherchait désespérément une solution. Alors que, quelques minutes plus tôt, il la pressait encore de partir, il ne pouvait plus à présent accepter l'idée qu'elle disparût à jamais". Dès lors, Viktor Larenz est persuadé que Anna Spiegel sait ce qui est arrivé à Josy.

Si vous aimez les livres qui font trembler de peur tout en titillant votre intérêt ; si vous avez envie de lire un thriller à vous couper le souffle, à vous maintenir les yeux ouverts toute la nuit (ou presque) telle une chouette effraie ; enfin, si vous aimez vous torturer les méninges à essayer de vous y retrouver dans les méandres de l'âme humaine torturée, alors "Thérapie" de Sebastian Fitzek est le roman qu'il vous faut ! En un peu plus de trois cents pages, vous avez là ce qu'il faut pour passer un moment tout à la fois excitant et terrifiant. Parce que "Thérapie" est un cauchemar éveillé, même pour le lecteur avide de sensations fortes. Imaginez un père recherchant illusoirement sa petite fille volatilisée, évaporée dans la nature, sans un indice, atteinte d'un mal soi-disant inconnu de la médecin moderne ; cet homme, brillant et reconnu professionnellement, qui perd pied, lutte, se bat et se débat pour rester à flot malgré le malheur qui s'est abattu sur lui, le faisant souffrir physiquement et moralement, quand débarque de nulle part cette jeune femme lui racontant sa pathologie, ses troubles schizophréniques ressemblant à s'y méprendre à l'histoire de Joséphine Larenz. Tout au long de "Thérapie", une question lancinante revient en mémoire : Qui est le fou dans cette histoire ?. Qui est atteint de troubles hallucinatoires. Le psychiatre qui refuse la disparition de sa fille, Anna Spiegel qui semble être évanescente, Isabel Larenz qui vit comme avant.
Sebastian Fiztek nous tient en haleine dès les premières lignes. Dès lors, impossible de s'arrêter de lire ce thriller qui fait penser à l'ambiance angoissante, plombée, lourde, des grands films hitchcockiens. Avec "Thérapie", le lecteur a l'impression de revivre les grands moments de tension de "La mort aux trousses", ou encore l'univers sombre des "Oiseaux". On lutte avec le docteur Larenz pour ne pas sombrer à notre tour dans la folie profonde. On cherche à savoir sans réellement comprendre ce qui arrive, tant l'auteur pousse à bout et son personnage et son lecteur. Malgré quelques petits défauts inhérents à tout premier ouvrage, "Thérapie" reste un excellent thriller dont on sort difficilement et avec beaucoup de regrets.

Un grand merci à Livraddict pour cet envoi et cette découverte d'un auteur de grand talent.

Les blogs qui en parlent : Claude Le Nocher, Ys, Bene, Virginie, Canel, Myarosa, Cacahuète, Jess, Laure, Deliregirl ... D'autres, peut-être ?! Merci de vous faire connaître par un commentaire que je vous ajoute à la liste.

312 - 1 = 311 livres à lire d'ici fin 2010 ... Est-ce possible ?!

22 commentaires:

Ys a dit…

Qu'est-ce que j'aime les romans qui tournent autour de "qui est le fou dans cette histoire". Et si tu n'as pas lu "Shutter Island", tu es à point !

Aifelle a dit…

C'est très tentant ce que tu nous racontes aujourd'hui, je crois que je l'avais déjà repéré ailleurs, je le note. Quelle poésie dans le clip ! je crois que je le reprendrai un jour sur mon blog.

Dominique a dit…

je note ça, je l'avais vu à sa sortie mais en poche c'est mieux !

Choupynette a dit…

bon, comme j'aime bien les histoires tordues, je note... :) et puis j'adore les chouettes :D

fleurdusoleil a dit…

Salut, j'hésitais encore à l'acheter mais tu as oté mes derniers doutes. a bientôt.

Lael a dit…

Bien que je ne sois pas fan des thrillers ton billet m'intrigue et est remarquable! Je le note on sait jamais! on ne peut résister à un tel billet si enthousiaste! euh 311 livres whaouh!! finalement tu m'encourages à aller en acheter d'autres pour augmenter ma PAL je n'ai plus de scrupules lol!

belledenuit a dit…

Ben oui forcément je note. J'aime me triturer les méninges parfois :D (mais quand même, on sait le fin mot de l'histoire quand le livre est terminé ?...)

Nanne a dit…

@ Ys : J'ai lu ton billet très enthousiaste sur ce roman que tu as lu avant Noël et je me suis dit que j'allais me régaler lors de sa lecture ! Et cela a été le cas ... Il a été dévoré en à peine deux jours et demi ! Et j'ai aussi prévu "Shutter Island", si possible avant la sortie du film ...

@ Aifelle : Ce roman a été chroniqué sur le blog de Ys, de Bene, de Virginie et de quelques autres ! Il est prenant et impossible à arrêter avant la fin ... Pour le clip, c'est une petite merveille avec une des chansons les plus poétiques de Bouvil. J'adore ce clip !

@ Dominique : En poche, on peut le balader et le lire partout. C'est le gros avantage, surtout que l'histoire va te happer ! Tu es prévenue ...

@ Choupynette : Si tu aimes les chouettes et les histoires vraiment tordues et invraisemblables, alors tu es mûre pour ce roman ! Je peux te le prêter, si tu veux ...

@ Fleur du Soleil : Tu n'as plus à hésiter après mon billet complété ce ceux des autres blogueurs et blogueuses qui l'ont lu et aimé ... Laisse-toi aller à cette lecture envoûtante !

Nanne a dit…

@ Lael : Concernant l'état de ma PAL, j'ai décidé qu'elle ne ferait que baisser en 2010 ! Donc, les livres achetés, prêtés, offerts, donnés ne sont pas comptabilisés. Fais comme moi, laisse-là baisser et je te frustre pas ... Quant au thriller, même si tu n'es pas fan, il est tellement captivant qu'il pourra te plaire. Et il se lit très bien et très vite !

@ Belle de Nuit : Alors tu risques de te triturer les méninges jusqu'au bout avec cette lecture ! Si je te dévoile la fin, il n'y aura plus de suspense ;-D Mais les choses se dévoilent au fil de l'histoire. La fin est très surprenante ...

Lounima a dit…

J'avais vu l'article de Ys et avec le tien, ce livre devient vraiment tentant mais... non pas de thriller psychologique pour le moment... ;-)

loulou a dit…

je ne suis pas trop "thriller psychologique" , mais je le note quand même, car ton billet me donne vraiment envie d'y jeter un coup d'oeil :)

Nanne a dit…

@ Lounima : Je comprends que la lecture du billet d'Ys t'ait tentée, parce que on est deux à avoir succombé au charme de cette ambiance très particulière où les éléments sont tellement imbriqués que le dénouement arrive dans les dernières pages ! Mais il y a des périodes pour entreprendre ce genre de lecture très psychologique ... Plus tard, sans doute !

@ Loulou : Même si tu n'es pas thriller psychologique, je suis presque persuadée que ce roman te plairait pour l'atmosphère qui s'y dégage ! C'est réellement un très bon 1er roman, maîtrisé du début à la fin, parce que - jusqu'au bout - on est tenu en haleine par le suspense ... Tu es prévenue ;-D

Lilibook a dit…

C'est vrai que visiblement ce livre a l'air bien et je dois dire qu'il est tentant.

Manu a dit…

J'ai l'impression que c'est trop stressant et oppressant pour moi en ce moment.

Laure a dit…

Merci pour le lien Nanne. Dans le même genre je te conseillerais Le passager de Patrick Senecal un auteur canadien c'est encore mieux.

Nanne a dit…

@ Lilibook : Ce roman est très bon et on ne le lâche pas une fois commencer les premières lignes ... Et donc, très tentant pour nos malheureuses PAL ! Si tu veux le lire, je peux te le prêter. Fais-le moi savoir ...

@ Manu : Il est oppressant, mais pas stressant, dans le sens où on attend la suite avec empressement. On tourne les pages pour savoir ce que l'on va découvrir petit à petit ! Les chapitres sont très courts et denses. Mais il faut le lire dans de bonnes dispositions ... Dis-moi si tu veux le lire, je peux te l'envoyer.

@ Laure : C'est tout à fait normal de mettre les liens vers les blogs qui parlent de bons romans. Cela permet aussi de découvrir d'autres blogs de lecture ! Je note "Le passager" de Senecal pour le trouver. Merci de ce conseil de lecture et à bientôt, ici ou là !

Alicia a dit…

J'ai très envie de lire ce livre. Du suspens? Oui cela me convient.
Merci Nanne

Nanne a dit…

@ Alicia : C'est un roman qui tient le lecteur en haleine du début à la fin ! Impossible de lâcher cette histoire remplie de rebondissements, de suspense ... On se demande qui est malade dans cette affaire !

sylvie a dit…

le suspense a l'air haletant, c'est vrai...
Mais bon, j'ai une pal bien pleine;)

Nanne a dit…

@ Sylvie : Il me semble que tu soies la seule à avoir une PAL qui déborde de partout ;-D Mais je te comprends bien ...

Laetitia La liseuse a dit…

Il a l'air de vraiment tenir en haleine celui-ci. j'ai encore un peu de place dans ma PAL spécial suspense ^^

Nanne a dit…

@ Lætitia : C'est un vrai concentré de suspense qui devrait te plaire à coup sûr ! Du début à la fin, on cherche la solution ... Donc, il se lit très vite. Et si tu as encore un peu de place dans ta PAL, alors tu peux te faire ce plaisir ;-D