10 décembre 2008

SI LE CHAT M'ETAIT CONTE

  • Sa majesté le chat - Louis Nucéra (Archi Poche n°61)

"Il est des beautés qui excèdent le vocabulaire. Les chats appartiennent à cet ordre. Je puis en juger puisque j'habite chez eux depuis qu'il m'a été donné de voir".

Louis Nucéra est un homme-chat. Il est né et a habité toute sa vie chez les chats. Pour preuve, les yeux à peine décillés sur le monde, c'est Siki qu'il apercevra. Siki ainsi prénommé pour sa vague ressemblance avec Battling Siki - boxeur de Saint-Louis du Sénégal - qui avait battu Carpentier en 1922. Puis Mitsou a succédé à Siki. Mitsou qui interrogeait le silence, communiquant avec quelques âmes errantes connues de lui seul. Enfin, Fang et Luigi ont rejoint Louis Nucéra alors que celui-ci avait quitté Nice pour Montmartre et sa Butte. Fang, aussi sombre que la panthère noire de l'île de Sumatra, monologuait continument, même pendant son sommeil. Luigi - certifié pur
gouttière -, était aussi tendre qu'il pouvait se montrer révolté. "Mais aux élans d'amour, aux heures passées sur mes genoux ou blottis l'un contre l'autre, suivaient, chez Luigi, des accès de fureur. Sans que rien ne le laisse présager, il grognait, soufflait, lançait ses pattes toutes griffes dehors. La colère retombait aussi vite qu'elle était venue. Une langueur amoureuse congédiait l'irritation de ses yeux, ses pattes rentraient leurs armes".

Et la liste est incommensurablement longue d'hommes et de femmes connus,
intellectuels, artistes, politiques qui ont compté parmi les fervents adeptes de la felis domestica. De Louis XV à Churchill, de Chateaubriand à Céline, de Kessel à Malraux, d'Hemingway à Colbert, tous ont succombé à leur charme unique. Véronèse, Vinci, Delacroix, Modigliani étaient des inconditionnels de la gent féline, d'autres - tombés dans l'oubli -, ont fait du chat l'égérie de leur création. Les grands philosophes de l'Antiquité grecque en parlent dans leurs écrits. Inutile de citer les Égyptiens qui émerveillaient Diodone de Sicile dans leur dévotion pour le félin. Mahomet, qui vénérait les chats - dont Muezza, sa chatte -, leur avait promis l'éternité et une place au paradis parmi les sujets les plus purs. "Mahomet affubla de sept âmes leur corps, ce qui expliquerait leur résistance à la mort (depuis, les Anglais leur ont attribué neuf vies). Il leur accorda la baraka (mot dévoyé de nos jours par le vulgaire), laquelle désignait bénédiction, esprit de sainteté, chance et certitude - pour le détenteur de baraka - de retomber toujours sur ses pattes".

Le chat a du caractère et des sentiments, des qualités et des défauts, comme tout être vivant. Ainsi, il ne connaît pas la rancune. Il est rationnel et cartésien. Chez lui, point de croyance mue par la peur de l'après, de l'au-delà. Son crédo, sa religion, c'est l'art de la sieste, de la chasse et de la tendresse. Il oublie aisément les horreurs dont les hommes sont capables à son égard. Le chat se drape dans sa supériorité majestueuse. S'il ne parle pas, le chat nous laisse imaginer que nous dialoguons avec lui. Chez lui, pas de grand et de beau parleur prêt à enrégimenter les foules fascinées par son discours. Aucun felis domestica n'a jamais pris la plume pour se féliciter d'une hérésie, d'une excommunication, de l'écrasement d'une révolte. "Le chat ne cherche pas à copier une idole ou à sublimer son espèce. Il ne cherche pas à être autre chose que lui-même [...]. Il défend sa solitude et ne perturbe pas celle des autres".

Un langage élégant, raffiné et recherché fait de "Sa majesté le chat" de Louis Nucéra un livre rare et beau. Beau dans son texte infiniment élaboré, un peu comme un artiste prend le temps de mûrir son œuvre. Rare, parce qu'il est érudit sans être présomptueux. Cette ode éminemment poétique et parsemé d'éclats de citations, comme pur mieux mettre en avant toute la finesse, la délicatesse et la noblesse des félins. Des digressions littéraires, des histoires drôles, d'humeur et d'humour, d'autres cruelles, mélancoliques, romantiques ou sentimentales, égayent ce carnet de notes de cet amoureux du chat. Enfin, les paragraphes sont séquencés par un dessin de chat jouant avec une petite grenouille, sorte de dessin animé récurrent pour nous rappeler que nos minous restent des joueurs invétérés devant l'éternel.

11 commentaires:

keisha a dit…

Je note cette superbe idée cadeau pour amoureux des chats ! (une amie par exemple ...)

Manu a dit…

Je l'avais vu à Lille mais si j'adore les chats, je ne suis pas toujours fan des histoires des "grands" hommes qui ont en eu pour compagnons. mais apparemment, ce livre est bien plus que cela et la deuxième partie de ton billet m'intéresse. Je le feuilleterai à l'occasion.

Nanne a dit…

@ Keisha : C'est un petit livre qui pourrait faire plaisir pour la Noël ;-D

@ Manu : L'auteur parle à peine des "grands" hommes qui aimaient les chats. Il ne fait que les citer pour renforcer la fascination que le chat opère sur beaucoup de personnes ... Mais c'est un beau livre de poche.

loulou a dit…

je note ce livre tt de suite :)

Muad' Dib a dit…

Coucou Nanne, merci de nous faire découvrir ce livre qui doit être passionnant pour les amateurs de félins comme moi ...
Gros bisous et bonne soirée,

Nanne a dit…

@ Loulou : Je sais que tu aimes les chats, et je suis sûre qu'il te plaira ;-D

@ Muad'Dib : Cela change des statues à faire découvrir ... Si tu aimes les chats, alors ce petit livre te ravira ;-D

GeishaNellie a dit…

J'adore les chats (j'espère bien car je travaille avec eux et pour eux), j'en ai deux à la maison, mais lire un roman sur eux ... je ne sais pas, ça ne me tente pas trop. Peut-être est-ce parce que je connais le comportement félin.

sybilline a dit…

Y a-t-il une relation directe entre l'amour des chats et l'amour des livres?
La fréquence de cette relation m'incite à penser que oui. Si bien que le livre dont tu parles tombe à point nommé ;)

Nanne a dit…

@ Geishanellie : Ce livre est une vision littéraire des chats et non pas un précis de soins et d'entretien des félins ;-D

@ Sybilline : Je reste persuadée qu'il y a un lien très fort (conscient ou non) entre l'amour pour les chats et les livres ... Je te le confirme, même si j'ai un chien ;-D

LesChatsDuMaquis a dit…

Un livre dont j'ai souvent entendu parler mais que je n'ai jamais lu... Une idée pour cette fin d'anée à égrainer le plus lentement possible puisque je suis en vacances :-)

Je découvre un bien joli blog en venant de chez Leil.

Rose

Nanne a dit…

@ LesChatsduMaquis : Bienvenue sur mon blog, et merci pour le compliment qui me touche toujours ... C'est un petit livre merveilleux sur les chats à offrir et à s'offrir, pour le plaisir !!