12 juin 2009

NINON LA TRUCULENTE

  • Dis oui, Ninon - Maud Lethielleux - Stock Éditions


"Le plus important pour une femme, c'est l'amour qui dure longtemps. C'est pour ça que Zélie l'a choisi, L'autre. Quand elle a rencontré mon père, elle venait d'avoir seize ans et elle n'avait pas connu l'amour. Fred, il frimait beaucoup, il draguait avec sa personnalité. D'ailleurs, c'est ce que Zélie a aimé en lui : il était rassurant, il parlait peu mais bien, et il avait de vrais projets. Zélie sortait d'un hôpital tout blanc parce qu'elle avait voulu expérimenter le tunnel (on lui avait dit qu'il y avait une lumière fabuleuse et des anges transparents au bout d'un tunnel merveilleux et elle voulait vérifier), c'est pour ça que Fred lui a plu, parce que lui, il voyait la vie du bon côté et il jouait de la guitare autour du feu. Zélie a hésité entre lui et son meilleur copain et elle a choisi Fred".

Ninon a décidé de nous raconter - avec ses mots d'enfant de neuf ans -, son histoire, celle de ses parents, Fred et Zélie. Un monde pour les adultes qu'elle n'est pas tout à fait sûre de bien comprendre, parce qu'il est compliqué. Un univers bien particulier où les grandes personnes s'aiment, font des enfants, puis se détestent, enfin se quittent pour partir avec un autre. Où plutôt L'autre, différent de Fred. Si dissemblable que Ninon et son père ont décidé de le surnommer Grocon, comme ça, juste pour rire et le distinguer. C'est leur secret à Fred et à Ninon, le code pour se comprendre et rester entre eux. C'est comme l'école. Ninon, elle n'aime pas trop cela. Seulement, des amies ont expliqué à Zélie que sa petite fille devait y aller pour apprendre à vivre en société. Mais ce n'est pas ce qu'elle préfère.

Ce qu'elle aime par-dessus tout, Ninon, c'est être avec Fred, l'aider, le protéger, jouer les petites mères tendres avec ce grand garçon poussé trop vite, herbe folle dans un jardin d'adultes pas vraiment fait pour lui. Elle a fait son choix, Ninon. Elle restera avec Fred, que Zélie accepte ou pas. "Je retourne chez L'autre comme si de rien n'était. C'est dimanche soir, je dois m'organiser. Zélie est très forte en organisation. Tellement forte que, le jour du matelas sur le toit, elle avait tout organisait à l'avance sans que Fred s'en aperçoive. Agathe dort déjà quand je me couche, je la secoue : - Demain, je pars. Je m'en vais. Je me tire. Je me ... - Grocon, il dit : je m'arrache. - Ouais, c'est ça. Je m'arrache à ici. - Arrête de jouer, je dors. - Tu dors pas et moi, je joue pas". Ensemble, ils ont un projet fou
comme seuls les enfants en ont dans la tête, celui de construire une maison de leurs mains - La Jardinerie -, comme les oiseaux font leur nid, en pleine nature, entre bois et campagne, en toute liberté. Zélie n'est pas d'accord du tout, mais Ninon s'en moque. Elle est têtue et sait ce qu'elle veut. De toute façon, c'est ça où alors - un jour - elle deviendra malheureuse !

Zélie cède parce qu'elle n'a pas le choix, mais elle prévient Fred qu'au moindre problème, elle fera intervenir une assistante sociale et Ninon lui sera retiré. Mais Ninon est heureuse avec Fred, même si la construction de la maison n'avance pas. Elle est devenue la reine des fromages de chèvres qu'elle vend sur les marchés de la région. "Moi, je moule, je retourne, je sale, je fais sécher, j'empaquette, je vends, je fais plein de trucs nécessaires pour s'en sortir. J'adore mouler. Délicatement, j'enfonce ma louche en métal dans le caillé, je commence par les côtés de la bassine et je reviens vers le centre, c'est comme ça qu'on évite de faire de la soupe. Parce que si on fait de la soupe on perd au moins trois fromages dans une bassine car le caillé se fait la malle par les trous des faisselles. Les faisselles, je les remplis avec ma louche, toutes autant les unes que les autres et surtout avec un caillé toujours pareil". Ninon rêve, comme tous les enfants de son âge. Elle veut être chanteuse pour être gaie tout le temps. Pour cela, pas besoin d'aller à l'école, d'être obligée d'obéir, de rester sage et d'apprendre un tas de choses inutiles et sans intérêt. Et puis, il y a Madame Kaffe que Ninon ne connaît pas, mais qu'elle imagine sans mal grâce à son imagination débordante. Elle lui trouve des airs de directrice d'école, ou de prison, à vouloir être partout à la fois, chez tout le monde, chez Fred et même chez Zélie qu'elle a décidé d'aider.

"Dis oui, Ninon" est un roman léger, joyeux, enthousiaste qui vous remonte le moral. C'est un vrai concentré de bonheur dès les premières pages de sa lecture. Ici, pas de personnage principal. Tout le monde est au même niveau, Fred, Zélie, Ninon, Agathe, L'autre - ou Grocon ou le Maniéré - Raymond le chien, Bouille et Abaisse les chèvres, Coucou le chat atteint de la teigne, Madame Kaffe et quelques autres. C'est presque une vraie cour des Miracles, ce roman. C'est frais, innocent et spontané comme Ninon, petite fille qui se raconte avec ses mots à elle. Les mots inventés ou reconstruits, comme les enfants sont capables de le faire, donnent à ce joli texte encore plus de saveur d'enfance : "disques et lexique", "hypo écrite", "né-ces-saire", "biobios", "sale lope", "vagues à larmes". Avec ses yeux d'enfant éveillée, elle pose sur le monde des adultes un regard sans concessions. Ninon détaille nos travers de grandes personnes, la perte des idéaux et des rêves, la recherche de la sécurité et de l'assurance au détriment de l'envie de faire les choses et de se sentir libre, les amis qui n'en sont pas vraiment et vous abandonnent au moindre problème. A travers cette petite fille mutine et à l'impertinence innocente, l'auteure nous raconte le quotidien de grands enfants poussés trop vite, devenus adultes par la force des choses et qui ont du mal à assumer leurs responsabilités de parents. Entre Zélie, maman prenant conscience de ses erreurs de jeunesse et tentant de rebondir, et Fred, doux rêveur, éternel adolescent, refusant d'abroger sa vie de marginal poète, Ninon est le personnage qui possède le plus de maturité
d'esprit.

Dans une langue suave, simple, Maud Lethielleux nous offre une bouffée d'air pur, de nature non pervertie à travers cette petite Ninon. Comme elle, on a envie de prendre la clé des champs, de partir construire une cabane en fougères et de faire surgir l'enfant que l'on est tous encore quelque part. On a envie de prendre cette petite fille par la main, de lui montrer toutes les belles choses de la vie, de la rassurer sur sa beauté, sa gentillesse, sa spontanéité. On a envie de protéger son enfance, son innocence pour qu'elle continue de nous enchanter avec ses histoires abracadabrantes, ses rêves, ses bons mots.

Merci à Antigone qui en a fait un livre voyageur.

De nombreuses blogeuses ont lu et chroniqué "Dis oui, Ninon", dont Lily, Marie, Nina, Florinette, Shalima, Wakinasimba, Stéphanie, Estelle, Sylvie, George Sand et moi, Lau, Chiffonnette, Keisha, Nath, Venise, Clarabel, Chris89, Kathel, Elphique, Cathulu, Véronique (la pyrénéenne), Sylire, le blog de Maud et de la jolie petite Ninon ... D'autres sans doute, faites-le moi savoir.

16 commentaires:

Lilly a dit…

Il me tente beaucoup ! En plus, l'auteur a l'air vraiment très gentille, et j'aime beaucoup son prénom et celui de son héroïne (très bons arguments, je sais...).

Lilly a dit…

"Grocon" me fait rire, parce que j'avais une amie qui surnommait la nouvelle compagne de l'une des femmes qui l'avaient élevée (c'était un peu compliqué) G.P., pour "Grosse Pute"

keisha a dit…

Tiens oui, le livre voyage... faisant toujours des heureuses!

sylire a dit…

Très beau billet qui retranscrit bien l'esprit du livre. Un roman vraiment formidable !

Catherine a dit…

Je l'ai lu aussi alors il faudra que j'en parle (et ne pas me contenter de sa première interview !).

Choupynette a dit…

j'ai très envie de le lire! Stpéhanie (que j'ai vu avec d'autres blogueuses ce week-end au Marathon des mots) m'a dit avoir un avis très mitigé, qu'elle a relevé après sa rencontre avec l'auteure.

sybilline a dit…

Voilà apparemment encore un de ces livres qui font l'unanimité et se doivent d'être lus sous peine de perte d'un moment de pur bonheur!

chiffonnette a dit…

Une très sympathique lecture! J'aimerais beaucoup rencontrer l'auteur et je suis très très curieuse de son prochain roman!

Nanne a dit…

@ Lilly : Surtout n'hésite pas un instant. Ce roman est un vrai condensé de bonheur et de simplicité ! Chose rare de nos jours ... Maud écrit très bien avec un ton juste.

@ Keisha : Ce livre voyageur n'a fait que des heureuses pour le moment ! Il continue son périple chez Gambadou ... J'espère qu'elle sera comblée par cette lecture !

@ Sylire : Je crois que l'écriture de Maud me convient très bien et je me suis sentie en harmonie avec sa petite Ninon ! Tout cela aide à faire un billet correct ...

@ Catherine : Après ton interview, le billet sur ce joli petit livre est indispensable ! C'est une auteure très agréable et sympathique ...

@ Choupynette : Je sais que ce roman voyage pas mal. C'est Antigone qui me l'a prêté, mais d'autres le font aussi tourner ... Stéphanie sera une des rares à avoir un avis mitigé ! C'est vrai qu'il y a quelques incohérences ou incongruités, mais l'ensemble se tient et donne une certaine vision des parents adulescents. L'été arrive avec les vacances et c'est une bonne occasion de le lire ...

@ Sybilline : Ce n'est pas non plus LE chef d'œuvre de l'année, je te rassure. Mais c'est un agréable moment, servi par une écriture légère, belle et poétique ! La petite Ninon est très perspicace et perçoit très bien les failles des adultes ... Une belle histoire d'enfance.

@ Chiffonnette : J'ai eu l'occasion de la rencontrer et elle est comme son livre, très sympathique, accessible, d'une grande gentillesse et spontanée ! Elle est souvent présente dans différents salons du Livre ... J'ai lu sur son blog que son prochain livre sortait en 2010. Je suis aussi curieuse de savoir de quoi il va traiter !

Anne a dit…

J'ai beaucoup aimé ce livre moins léger qu'il n'y parait, puisqu'il est encore en moi plusieurs mois aprés sa lecture.

Muad' Dib a dit…

Coucou Nannne, la photo de l'auteur et son sourire m'inspire naturellement confiance ...
Merci pour le conseil.
Je te souhaite une très agréable soirée.
Gros bisous,

PS: l'autre photo est très belle également.

Antigone a dit…

Merci pour ce si beau billet Nanne ! Une bien jolie histoire, pleine de fraicheur...et pourtant, rien n'est si simple dans la vie de cette petite Ninon. Je suis heureuse de lire qu'il t'a plu !

Leiloona a dit…

Ralala, voici un livre qui ne me tente pas plus que ça, mais à chaque fois que je lis un billet je me dis que je passe sûrement à côté d'une belle histoire.
Je me tâte ..

Nanne a dit…

@ Anne : C'est un livre qui, sous des apparences de légèreté, nous parle d'adultes qui n'assument pas leur rôle de parents et d'enfants qui s'élèvent seuls, sans leur soutien. Donc, un roman beaucoup plus profond qu'il n'y paraît !

@ Muad'Dib : Pour l'avoir rencontrée et avoir discuté avec elle, je te confirme que Maud Lethielleux est une personne très sympathique. Et la lecture de son roman devrait te plaire. J'en suis presque sûre ! Bonne semaine à toi ...

@ Antigone : Merci à toi pour ce prêt et cette découverte. Cette petite Ninon est très attachante, mais aussi très fragile. On a envie de la prendre sous son aile pour la protéger et l'aider à grandir ! Un roman que j'ai trouvé très pertinent et intelligent.

@ Leiloona : Parfois, l'occasion fait le larron ! C'est une belle histoire d'une petite fille très dégourdie et déterminée ... Mais si ce roman ne te tente pas, attends encore un peu avant de savoir si tu veux le lire. Ce serait dommage de se sentir obligé de le lire parce que toute la blogosphère l'apprécie !

sylvie a dit…

J'ai beaucoup aimé ce petit livre. Facile et très plaisant à lire, il nous émeut et nous fait sourire. Surprise de ne pas avoir laissé de commentaire sur ce billet où tu mets en lien mon post, en plus !

Nanne a dit…

@ Sylvie : Surprise aussi ;-D Dans tous les cas, c'est vrai que ce petit livre a été une belle découverte et un joli moment de lecture ... J'ai lu que la romancière écrivait un autre roman pour 2010 ! On verra si l'essai se transforme ...