30 avril 2010

QUE LIRA-T-ON EN MAI ?

  • Le livre de poche
Est-ce ainsi que les femmes meurent ? Didier Decoin

Catherine Kitty Genovese n’aurait pas dû sortir seule ce soir de mars 1964 du bar où elle travaillait, une nuit de grand froid, dans le Queens, à New York. Sa mort a été signalée par un entrefilet dans le journal du lendemain : « Une habitante du quartier meurt poignardée devant chez elle. » On arrête peu de temps après le meurtrier, monstre froid et père de famille. Rien de plus. Une fin anonyme pour cette jeune femme drôle et jolie. Mais sait-on que le martyre de Kitty Genovese a duré plus d’une demi-heure, et surtout que trente-huit témoins, bien au chaud derrière leurs fenêtres, ont vu ou entendu la mise à mort ? Aucun n’est intervenu. Qui est le plus coupable ? Le criminel ou l’indifférent ? Récit saisissant de réalisme et réflexion sur la lâcheté humaine, le roman de Didier Decoin se lit dans un frisson.

Il y a longtemps que je t'aime - Philippe Claudel

Il me semble souvent que j’écris des romans comme le ferait un cinéaste, et j’ai eu le sentiment très net de réaliser mon film, Il y a longtemps que je t’aime, comme un écrivain compose un roman. Une fois le tournage passé, une fois le film achevé, je n’en avais pas fini avec l’aventure. Le désir de la réexplorer avec le recul, et avec les mots – ceux de l’écrivain ? ceux du cinéaste ? –, s’est alors imposé. J’ai songé aux décors, aux comédiennes, aux techniciens, au cadre, aux figurants […]. Bref, j’ai tenté de constituer un making of d’un genre particulier qui ferait comprendre la double nature qui est la mienne. Et il me semble aujourd’hui, grâce à ce petit livre qui peut se lire aussi comme une autobiographie fragmentée, tendre encore davantage la corde sur laquelle j’essaie de cheminer, depuis longtemps déjà. P. C.

Melnitz - Charles Lewinsky

Melnitz renoue avec la tradition du roman familial du XIXe siècle : la saga des
Meijer, une famille juive suisse, court sur cinq générations, de la guerre franco-prussienne à la Deuxième Guerre mondiale. 1871 : le patriarche Salomon, marchand de bestiaux, vit à Endingen, l’une des seules bourgades helvétiques où les juifs sont autorisés à résider. La famille commence son ascension sociale, sans jamais parvenir à s’affranchir du destin des exclus. 1945 : l’oncle Melnitz, revenu d’entre les morts, raconte. Il est le grand récitant de cette admirable fresque, hommage au monde englouti de la culture et de l’humour yiddish, tour de force romanesque salué comme un chef-d’œuvre par une critique unanime.

Obscura - Régis Descott

10 avril 1885. Dans une bastide d’Aix-en-Provence, la gendarmerie découvre une reconstitution macabre du Déjeuner sur l’herbe, le célèbre tableau de Manet, réalisée avec des cadavres. À Paris, le jeune Dr Corbel lutte chaque jour contre la syphilis et les maladies pulmonaires au chevet des laissés-pour-compte. Mais son destin va basculer avec l’apparition dans son cabinet de l’envoûtante Obscura, une prostituée qui ressemble étrangement au modèle qui posa pour l’Olympia, autre œuvre sulfureuse de Manet… Régis Descott nous plonge au cœur du XIXe siècle, des sommets de la société à ses bas-fonds, des balbutiements de la médecine légale aux vertiges de la clinique du Dr Blanche, génial aliéniste et amateur de peinture. Un thriller au charme vénéneux.

Ce qui a dévoré nos cœurs - Louise Erdrich

Chargée de procéder à l’inventaire d’une demeure du New Hampshire, Faye Travers remarque parmi une étonnante collection d’objets indiens du XIXe siècle un tambour rituel très singulier. Émue et troublée par cet instrument, elle se prend à l’imaginer doté d’un étrange pouvoir : celui de battre au rythme de la douleur des êtres, comme en écho à la violente passion amoureuse dont il semble perpétuer le souvenir... Avec Dernier rapport sur les miracles à Little No Horse et La Chorale des maîtres bouchers, Louise Erdrich a imposé son regard insolite et son univers poétique parmi les plus riches talents de la littérature américaine. Une œuvre qui ne cesse de se renouveler et de surprendre.


Comme Dieu le veut - Niccolo Ammaniti

Rino Zena et son fils Cristiano vivent ensemble dans une plaine désolée. Les
services sociaux menacent le père, un chômeur alcoolique, de lui retirer la garde de ce fils qu’il éduque par la terreur, malgré l’amour viscéral qu’il lui porte. Avec ses deux étranges amis, le père décide d’améliorer leur existence misérable en préparant un casse. Cette nuit-là, la pluie et les torrents de boue balaient tout sur leur passage. De cette tempête apocalyptique émerge la figure lumineuse d’une jeune victime expiatoire, qui va changer à jamais le destin de chacun... Ammaniti dépeint une Italie ravagée par la vulgarité et l’abrutissement consumériste. Mais la tendresse de l’auteur envers les exclus imprègne le roman d’une troublante humanité.

Le jeune Staline - Simon Sebag Montefiore

Comment devient-on Staline ? Né pauvre, ce garçon séducteur et dangereux s’essaie à la poésie, entre au séminaire, mais trouve sa vocation dans l’action révolutionnaire. À la fois intellectuel, gangster et terroriste, le jeune Staline a tout pour se forger un destin hors du commun dans la Russie de 1917 : peu de scrupules et un énorme appétit de vie et de pouvoir. En s’appuyant sur dix ans de recherches, Simon Sebag Montefiore montre comment la rencontre, chez le jeune Staline, du banditisme caucasien, d’une paranoïa extrême et d’une idéologie impitoyable lui permit de conquérir le Kremlin et l’URSS, et fit de lui un des dictateurs les plus sanguinaires de l’histoire.



Lots of Love. Scott et Scottie : Correspondance 1936 - 1940 - Francis Scott Fitzgerald / Scottie Fitzgerald Smith

À l’époque je ne tolérais pas qu’on me dicte quel livre lire, comment le lire, pour quelle matière scolaire opter, si je devais ou non participer au journal de l’université, avec quelle étudiante partager ma chambre, à quel match de football assister, quoi penser de la guerre d’Espagne […]. Maintenant prêtez bien attention à ce que va dire mon père. Car il donne de précieux conseils dans ses lettres, et je suis convaincue que s’il ne s’était pas agi de mon père, lui que je pouvais à la fois haïr et aimer, j’en aurais tiré un meilleur profit et, aujourd’hui, je serais la femme la mieux éduquée, la plus chanceuse et la plus irréprochable du monde. Frances Fitzgerald
  • Folio
Le reine des lectrices - Alan Bennett

Que se passerait-il outre-Manche si Sa Majesté la Reine se découvrait une passion pour la lecture? Si, d'un coup, rien n'arrêtait son insatiable soif de livres, au point qu'elle en vienne à négliger ses engagements royaux? C'est à cette drôle de fiction que nous invite Alan Bennett, le plus grinçant des comiques anglais. Henry James, les sœurs Brontë, Jean Genet et bien d'autres défilent sous l'œil implacable d'Elizabeth, cependant que le monde so British de Buckingham Palace s'inquiète. Du valet de chambre au prince Philip, tous grincent des dents tandis que la royale passion littéraire met sens dessus dessous l'implacable protocole de la maison Windsor.
Un succès mondial a récompensé cette joyeuse farce qui, par-delà la drôlerie, est aussi une belle réflexion sur le pouvoir subversif de la lecture.

Au bon roman - Laurence Cossé

Un fou de Stendhal et franc misanthrope, reclus dans un hameau de Savoie, est abandonné en forêt par des individus qui l'y ont amené de force en pleine nuit. Une très jolie blonde rodée à la conduite automobile quitte brusquement une route
qu'elle connaît comme sa poche. Un Breton sans histoire, habitué à faire chaque matin la même promenade au bord d'une falaise, trouve sur son chemin deux inconnus qui ont tout l'air de l'y attendre. Mais le lecteur comprend bientôt qu'on n'est pas dans un roman policier classique. Les agresseurs ne sont ni des agents secrets ni des trafiquants. Ils ne s'attaquent pas à des durs mais à des tendres, un ancien routard devenu libraire, une mécène mélancolique, et à une entreprise dont aucun des deux n'avait imaginé qu'elle pourrait fâcher. Qui, parmi les passionnés de roman, n'a rêvé un jour que s'ouvre la librairie idéale? Non pas ce qu'on appelle une bonne librairie, où l'on trouve de bons romans, mais une librairie vouée au roman où ne sont proposés que des chefs-d'œuvre? En se lançant dans l'aventure, Ivan et Francesca se doutaient bien que l'affaire ne serait pas simple. Comment, sur quels critères, allaient-ils faire le choix des livres retenus? Parviendraient-ils un jour à l'équilibre financier? Mais ce qu'ils n'avaient pas prévu, c'était le succès.
  • Point Seuil
Les aventures miraculeuses Pomponius Flatus - Eduardo Mendoza

Le village de Nazareth est très agité : Joseph est accusé de meurtre. Or, en sa qualité de charpentier, il est le seul à pouvoir construire la croix sur laquelle il doit être cloué… Voilà qu’arrive le philosophe Pomponius, errant aux confins de l’Empire romain en quête d’eaux miraculeuses. Moyennant finances, il accepte d’aider Jésus, convaincu de l’innocence de son père, à démasquer le vrai coupable.


Cher amour - Bernard Giraudeau


C’est à madame T., la femme aimée, sublimée mais jamais rencontrée, que s’adressent les lettres réunies dans ce magnifique carnet de voyage. De l’Amazonie aux bordels de Manille en passant par les planches des théâtres parisiens, Bernard Giraudeau arpente le monde et cultive son amour rêvé. Personnages légendaires et simples quidams se côtoient dans un récit poétique et cru, intime et flamboyant.


Si loin de vous - Nina Rivoyr


Jun Nakayama, premier acteur japonais à Hollywood, fut une star de l’épopée du 7e art des années 1910 : coqueluche des fêtes fastueuses de Sunset Boulevard, il déclenchait l’hystérie des fans et la passion des comédiennes… Avant d’être confronté à la montée du racisme et à la mort du muet. Et qu’une sombre histoire de meurtre vienne entacher sa carrière…

28 commentaires:

Cecile a dit…

Peut être Obscura mais c'est tout. Cela va être un mois calme question livre. Je vais pouvoir lire ma PAL :)

Dominique a dit…

Une palette variée, en voyant Melnitz j'ai un regret, ce gros livre entamé je n'ai jamais pu le finir, je n'ai pas vraiment accroché mais toutes les critiques étaient excellentes

Lilly a dit…

En ce qui me concerne, le Cossé et la correspondance de Fitzgerald et sa fille vont rejoindre ma PAL à coup sûr !

Mango a dit…

six titres m'intéressent: Decoin,Descott, Bennett, Cossé, Giraudeau et bien sûr la correspondance Fitzgerald! N'est-ce pas un peu exagéré?

In Cold Blog a dit…

Le Cossé est dans ma PAL depuis bien longtemps mais je n'arrive pas à me décider à l'en sortir...
Le Decoin et la correspondance de Fitzgerald me tentent en revanche beaucoup plus (et ne sont pas dans ma PAL, va comprendre...).

Cynthia a dit…

J'avais adoré le film de Claudel, je vais donc me jeter sur ce livre dès sa sortie et en profiter pour revoir le film!
"La reine des lectrices" rejoindra également mes tablettes ! Et pourquoi pas la correspondance de Fitzgerald? Mais je voudrais lire "Gatsby le magnifique" avant de l'attaquer.

Aifelle a dit…

Je louche sur le Louise Erdrichs. J'avais tellement aimé "la chorale des bouchers".

Manu a dit…

Il y en a trois qui me tentent : le decoin, le cossé et "si loin de vous". Eh bien ma PAL n'est pas encore au régime ;-)

Lilibook a dit…

Obsucar est dans ma lal. Et Cher amour de Giraudeau, je l'ai en broché et dédicacé par l'auteur ;-)

kathel a dit…

Le Decoin est un souvenir de lecture très fort !
Sinon, quelques tentations dans ta liste, bien sûr... Louise Erdrich, La reine des lectrices, la correspondance de Fitzgerald...

Antigone a dit…

Quelques tentations, bien sûr, et j'avais tellement aimé le film de Claudel...mais j'ai décidé d'être raisonnable et de lire enfin les livres de ma PAL ;o), enfin je dis ça...

Brize a dit…

Je me réjouis de voir qu'"Obscura" va sortir en poche, car c'est un roman qui m'avait bien plu !

L'or des chambres a dit…

je pense que je craquerais sur "cher amour" cela fait longtemps que j'ai envie de lire Bernard Giraudeau et "au bon roman" parce qu'il me tentait beaucoup lors de sa sortie...
Je te souhaite un bon dimanche Nanne et à bientôt !!!
Bisous

Yv a dit…

Je n'ai pas aimé la reine des lectrices, par contre Cher amour de Giraudeau est très bien.

choco a dit…

je serais très raisonnable et n'acheterais aucun des titres listés ! Ouf ! :)

Nanne a dit…

@ Cécile : On se dit toujours que l'on va pouvoir diminuer sa PAL, et on se rend compte que l'on rajoute des livres au dernier instant ;-D Mais cela reste une belle résolution !

@ Dominique : J'ai "Melnitz" dans ma PAL en grand format ! Je pensais qu'il ne sortirait jamais en poche ... Et j'attends un moment de calme pour me plonger dans cette lecture intense.

@ Lilly : Je crois que je vais faire comme toi pour le Cossé et la correspondance de Scott Fitzgerald et sa fille ... Maudite sortie pour une PAL exponentielle !

@ Mango : Pour les livres, rien n'est jamais exagéré, sauf de ne pas les les lire ... J'ai lu le roman de Decoin et il est très fort. On va me prêter "Obscura" et il me tarde de le lire. J'ai "La reine des lectrices" dans ma PAL ainsi que "Melnitz". Et je veux lire Cossé et Fizgerald ! Tout est dit ...

@ In Cold Blog : Je pense que les livres sont en train de nous rendre tous fous ! Mais je sais que je ferai comme toi pour la correspondance de Scott Fitzgerald et le Cossé ...

Nanne a dit…

@ Cynthia : Tous les romans de Philippe Claudel que j'ai lus ont été un vrai bonheur ! Tu devrais passer un bon moment avec celui-ci ... Scott Fizgerald est un grand auteur américain. Je ne passerai pas à côté de sa correspondance avec sa fille. Tu as raison de commencer par "Gatzby le magnifique", c'est un roman extraordinaire. Il y a le film qui est aussi très bon (avec R. Redford ! Ça aide).

@ Aifelle : C'est la suite de "La chorale des maîtres bouchers" si j'ai bien compris ... Et je te comprends !

@ Manu : Raté pour le régime de ta PAL ... Ce n'est pour cette fois ! J'ai lu le roman de Decoin et je l'ai vraiment apprécié. Pareil pour "Si loin de vous" que je peux t'envoyer si tu veux le lire. Pour le roman de Laurence Cossé, j'attendais avec impatience sa sortie en poche. C'est fait !

@ Lilibook : Belle de nuit a proposé "Obscura" en livre voyageur et je me suis inscrite. Il me tarde de le lire ! Pour "Cher Amour", j'ai une collègue de travail qui veut me le prêter. J'ai fini par dire oui, parce que j'aime B. Giraudeau. C'est une personne très agréable ! On verra à la lecture de ce beau roman ...

@ Kathel : C'est sûr que le roman de Decoin reste en mémoire après sa lecture de par son sujet ! Et toujours des tentations en poche, comme pour nous culpabiliser de passer à côté de lectures captivantes, intéressantes, drôles ou émouvantes ...

Nanne a dit…

@ Antigone : On dit toujours ça pour se déculpabiliser de laisser trainer des romans dans sa PAL qui augmente, qui augmente sans cesse et atteint des limites déraisonnables ;-D

@ Brize : J'avais lu ton billet pour "Obscura" ! Et je me suis inscrite chez Belle de Nuit pour le recevoir et le lire ... J'ai hâte de le lire, maintenant !

@ L'or des chambres : On va me prêter le roman de Bernard Giraudeau, sinon je te l'aurais prêté à mon tour ! Ce sont de belles lectures en perspectives ... Belle semaine à toi.

@ Yv : Tu es sans aucun doute un des rares lecteurs à ne pas avoir aimé ce roman drôle et léger ! Merci de me confirmer la beauté de "Cher amour" ;-D

@ Choco : Je ne sais pas si je dois te croire ;-D Mais si tel est le cas, quelle chance pour ta PAL ...

Bénédicte a dit…

rien de prévu en ce qui me concerne parmi ces nouveautés

DF a dit…

Il est bon de savoir que le livre sur Staline a paru en poche: je l'ai vu à sa sortie en grand livre, mais il m'a paru un peu cher, et récemment, on m'en a parlé en termes plutôt laudatifs... Cela risque bien d'être un de mes prochains achats!

Merci pour le tuyau!

loulou a dit…

La correspondance de FS Fitzgerald avec sa fille ainsi que Si loin de vous de Nina Rivoyr me tentent bien !

Nanne a dit…

@ Bénédicte : Je t'envie, sincèrement ! Quel courage de n'être tentée par aucune sortie ...

@ DF : Je l'attendais aussi un peu, car on m'en avait parlé en bien ! Et j'avoue qu'en le voyant en sortie poche je me suis dit que cela intéresserait quelqu'un ...

@ Loulou : "Si loin de vous" est un très bon roman et c'est une bonne chose qu'il sorte en poche. La correspondance de Scott Fistgerald que j'avais vu sur un blog est très intéressante pour (re)découvrir une autre facette de cet auteur de talent ! Pauvre PAL ...

La plume et la page a dit…

J'ai la "Reine des lectrices" dans ma LAL. Je viendrais lire ton billet sur cette lecture.

Nanne a dit…

@ La plume et la page : J'ai ce roman dans ma (longue) PAL depuis sa sortie. Je vais le lire très vite, parce que j'ai envie de rire un peu ... Cela ne devrait pas tarder !

Lou a dit…

c'est un sacré programme si tu compte les lire :)
J'ai particulièrement apprécié le livre sur l'affaire kitty genovese. Très dur mais captivant.

Nanne a dit…

@ Lou : Je te rassure de suite, je ne lirai pas tous les livres présentés ... J'en ai lu quelques-uns, d'autres sont prévus, mais j'ai mon lot de livres qui attendent depuis fort longtemps d'être lus ! Je me souviens très bien du roman de Didier Decoin qui m'avait marqué lors de sa lecture. C'est très fort, mais réellement captivant ...

Anjelica a dit…

je me suis notée le premier !

Nanne a dit…

@ Anjelica : Ce roman de Didier Decoin est un ouvrage très fort et marquant ! Il reste en mémoire longtemps après la fin de sa lecture. Et ce qu'il y a de très original c'est qu'il est écrit comme un film. Pour un peu, on verrait défiler les images de meurtre crapuleux et odieux !