9 février 2009

YERUSHALAYIM


"Chaque matin, je voyais le jour arriver du désert et réveiller les couleurs de Jérusalem, l'ocre des murailles, la blancheur des terrasses, l'or du Temple, le vert sombre des cyprès, les façades des maisons teintées par les hommes, déteintes par les étés. J'avais quelques instants, l'illusion de dominer la ville qui s'offrait à moi, telle une maquette d'architecte mais, très vite, elle devenait trop brillante, trop colorée, elle se dressait plus haut, au-dessus de tous, comme une prophétie éblouissante, ou une putain somptueuse. Alors qu'aucun bruit ne s'élevait encore des places ou des rues, déjà, sur les chemins qui serpentaient vers les remparts, arrivaient les chevaliers de Damas, les femmes portant sur leurs têtes des paniers de raisins, au bras des roses de Jéricho qu'elles allaient vendre, sous les térébinthes, aux portes de la ville. Tout convergeait déjà vers Jérusalem. Jérusalem était le centre. Jérusalem absorbait tout".

Extrait - "L'Évangile selon Pilate" - Éric-Emmanuel Schmitt

5 commentaires:

Ys a dit…

Mince, tu es la seconde à évoquer devant moi ce roman d'EE Schmitt que je me suis jurée de ne jamais relire suite à ma lecture de "Oscar et la dame rose"...

keisha a dit…

Bizarre, cet auteur ne me tente pas!
Mais Jérusalem sous une belle lumière, si !

Mimienco a dit…

Il est sur ma LAL depuis un moment!

Muad' Dib a dit…

Coucou Nanne, je n'ai jamais lu de livre de cet auteur mais c'est vrai que le titre de ce roman me branche pas mal...
Je te souhaite une très belle journée.
Gros bisous,

Nanne a dit…

Ys : il ne faut jamais dire jamais et ne pas rester sur une mauvais impression ... Ce livre pourrait te réconcilier avec EES !

@ Keisha : C'est un signe qui ne trompe pas ! Jérusalem est une ville unique en son genre ...

@ Mimienco : Alors il ne lui reste plus qu'à le mettre dans ta PAL ! C'est une réussite ...

@ Muad'Dib : Lis-le parce que l'histoire est très bien racontée et merveilleusement écrite ! Excellente fin de semaine à toi ...