4 octobre 2008

LE BONHEUR DE LIRE


"Aussi loin qu'elle pût s'en souvenir, elle les avait toujours dévorés. Cela avait commencé avec les albums à colorier - sa mère les possédait encore -, puis ceux qu'on lui lisait, qui ont plein d'images et dont elle finissait par connaître le texte par cœur. Toute petite, elle préférait qu'on lui relise ceux qu'elle connaissait déjà de préférence aux livres nouveaux venus. Ceux-là, elle les feuilletait, lentement d'abord, page après page, presque avec méfiance. Puis, bien après, elle en réclamait la lecture. Elle pouvait suivre alors, accordant le texte entendu aux images devenues familières. Par la suite, couchée sur son lit, calée par des coussins, avant même de savoir lire, par un cheminement parfois périlleux mais accompagnée par le souvenir d'une voix pleine d'attention, elle retrouvait, seule enfin, l'intimité d'une histoire arrivée à d'autres".

Extrait - Laissées-pour-compte - Robert Bober

3 commentaires:

sylire a dit…

C'est tout à fait moi enfant ça ! Mêmes premiers souvenirs de lecture.

kali a dit…

C'est tout à fait pour ce genre de billets que j'ai parlé de toi dans mon dernier article...

Nanne a dit…

@ Sylire : Je crois que par cet extrait beaucoup de lecteurs et lectrices se retrouveront dans leurs premiers souvenirs de lecture. Cela a été la même chose pour moi ;-)

@ Kali : Merci de m'avoir cité ... J'en suis très touchée :-D