11 mars 2009

UNE HISTOIRE D'AMOUR ABRACADABRANTESQUE

  • La fille du professeur - Emmanuel Guibert / Joann Sfar - Expresso Dupuis Éditions


Imhotep et Liliane sont un couple d'amoureux dans le Londres de l'époque victorienne. Seulement, Imhotep IV est une momie qui a vécu sur les bords du Nil il y a quelques 30 siècles de cela et Liliane est la fille du professeur Bowell, célèbre égyptologue du British Museum. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que leur histoire d'amour n'est pas simple.

Imhotep est un personnage haut en couleur et pour le moins impétueux qui n'hésite pas à provoquer le commun des mortels après avoir avalé une simple tasse de thé. Il a pour bonne excuse de ne rien avoir eu dans l'estomac depuis plus de 30 siècles, et ce breuvage inoffensif le rend euphorique. Et lorsqu'il annonce au professeur Bowell qu'il veut épouser la belle Liliane, ce n'est pas pour réjouir le vénérable archéologue qui ne le voit pas sous cet œil. Pour lui, Imhotep n'est qu'un simple cadavre bien conservé - propriété du British Museum - juste bon à être exposé à public de curieux. Décidé à prendre Liliane pour épouse coûte que coûte et vaille que vaille, Imhotep l'enlève pour l'emmener au Caire - pays de ses origines - et en faire sa reine.

Et là, l'histoire se corse. Alors que nos deux tourtereaux désirent fuir Londres et son
brouillard pour l'Égypte et ses splendeurs, Liliane est soustraite par une seconde momie égyptienne qui a - elle aussi - connu en son temps le professeur Bowell lors de ses fouilles à Assouan. Entre-temps, Imhotep IV se cache chez Bartholomew Rodgers, antiquaire de son état qui l'aidera à échapper aux poursuites de Scotland Yard. De son côté, le professeur Bowell est fermement décidé à remettre la main sur la momie disparue, même si pour cela il doit examiner tous les embaumés du royaume. Imhotep IV fera tout pour retrouver sa belle fiancée et l'épouser, malgré les siècles qui les séparent et leur différence sociale. Il ne veut surtout pas commettre la même erreur faite dans sa vie antérieure. Surtout, en revenant parmi les vivants, il veut régler une (très) vieille affaire de famille avec son père, Imhotep III.

Toute l'histoire de "La fille du professeur" est une série de péripéties rocambolesques, drôle, pétrie d'humour dans le plus style british. Les personnages donnent le ton à cette superbe bande dessinée pour le moins originale dans le 9ème Art. Chacun d'eux est juste et finement travaillé. On y trouve la rigueur et la raideur anglaises chez le professeur Bowell, portrait-type du gentleman froid et distant qui a tendance à surprotéger sa fille Liliane en la laissant - volontairement -
dans l'ignorance de la vraie vie. Liliane, jeune fille élégante et un peu frivole, se révèle avoir un caractère bien trempé lorsque son père lui refuse le mariage avec sa momie amoureuse. On lui trouve même un petit air de Mary Poppins.

Dans cette BD à l'humour permanent et pince-sans-rire, on croise la reine Victoria, personnage hautain et détaché des événements qui sera prise en otage par Imhotep III - le père du jeune pharaon - et passée par-dessus un pont dans la Tamise pour avoir offensé le pharaon. Imhotep III et IV sont les personnages centraux de cette savoureuse bande dessinée. Ce sont eux qui lui donnent ce ton enjoué et facétieux par leur face à face constant. Imhotep III - le père - est devenu un vieux loup de mer, baroudeur et bagarreur qui n'hésite pas à exiger la main de la reine Victoria pour sauver son fils et Liliane de la Tour de Londres, alors que le fils est un être élégant et raffiné, parfait gentleman adapté à sa nouvelle existence. Les dialogues sont parfaits, plein d'ironie mordante, cynique à souhait. Tout au long de cette bande dessinée, on oscille entre poésie surréaliste, romantisme et onirisme.

"La fille du professeur" est une bande dessinée construite comme une pièce de Vaudeville avec son histoire d'amour absurde entre une jeune fille de la bonne
société londonienne et une momie libérée de son sarcophage. Et personne ne semble étonné de croiser celle-ci et ses bandelettes dans les rues de Londres. Dans cette BD très animée et aux multiples rebondissements, le lecteur retrouve l'atmosphère cocasse et burlesque des films muets de Buster Keaton. Les magnifiques dessins à l'aquarelle dans les tons de bleu profond, d'ocre et de sépia renforcent encore cette impression de vieux film qu'on ne se lasse jamais de voir et de revoir.

L'album a obtenu le prix René Goscinny du meilleur scénario et l'Alpha-art Coup de cœur du festival d'Angoulême à sa sortie.

C'est en allant sur le blog de Kalistina que j'ai eu envie de lire cette superbe BD et je ne le regrette absolument pas !

27 commentaires:

Ys a dit…

je ne vois pas les images !

La liseuse a dit…

Je l'ai vu aussi chez Kali. Vous êtes toutes les deux redoutables avec des avis pareils.

Leiloona a dit…

Huum ! J'ai vraiment envie de la découvrir !
Noté ! :D

Lilly a dit…

J'ai déjà vu plusieurs billets dessus, et je l'avais noté. Je ne suis pas vraiment BD, mais je pense que je vais craquer quand même.

keisha a dit…

les auteurs font partie de mes chouchous, alors ...

Florinette a dit…

Ooooh comme elle est belle cette BD et ce que tu en dis m'incite fortement à m'y intéresser, merci Nanne ! ;-)

Isabelle a dit…

Les illustrations sont trés belles et l'histoire, loufoque à souhait, me tente beaucoup et devrait également beaucoup plaire à mon chéri, fana de BD. Je note!

Nanne a dit…

@ Ys : Je ne comprends pas, car tout le monde a l'air de les voir ! Essaies F5 pour vider le cache ...

@ Laëtitia : C'est la tentation des blogs ! Je ne peux plus résister en ce qui me concerne ;-D

@ Leiloona : Elle vaut le détour, car elle est non seulement belle à voir mais aussi drôle à lire ! Que du bonheur ...

@ Lilly : J'avais laissé les BD depuis longtemps aussi ... Mais avec celle-ci c'est un peu différent. L'histoire est très originale et les dessins sont splendides !

@ Keisha : Donc, il ne te reste plus qu'à la lire ! Tu ne devrais pas regretter cette BD ...

@ Florinette : Je te confirme que cette BD est magnifique sur le fond et la forme ! Un pur moment jubilatoire ...

@ Isabelle : Si tu aimes les histoires loufoques, alors cette BD est pour toi !

Isil a dit…

Je ne suis pas fan du dessin de Sfar d'habitude mais là, je trouve ça plus à mon goût. Je vais noter.

ficelle a dit…

c'est dans un moment pareil que je regrette de ne pas être riche !!! pouvoir acheter des tas de BD comme celle-ci…

Cleanthe a dit…

La BD semble très drôle et le dessin, très beau. Mais d'ordinaire, j'achète peu de BD. Tiens, et si je laissais trainer le titre quelque part, pour mon anniversaire... Hélas, c'est pour dans quelques mois.

kali a dit…

Je suis ravie de t'avoir donné envie de lire cette BD, et plus encore de constater que tu as été séduite toi aussi!
Je me permets de répondre à Isil : normal, ici Sfar est scénariste, c'est Guibert qui dessine.

Manu a dit…

Je sens qu'elle a tout pour me plaire cette BD !

Mireille a dit…

J'ai lu cette Bd à sa sortie et je me souviens l'avoir beaucoup aimé. En plus, tu en fais une très bonne critique.

Isil a dit…

Merci Kali. J'ai eu comme un doute en écrivant le commentaire mais je n'ai pas fait l'effort de chercher.

Aelys a dit…

Ton enthousiasme est très communicatif et le thème plus que tentant !

Nanne a dit…

@ Isil : Je pense que cette BD te plaira si tu la lis ! Les dessins sont superbes et l'histoire, ubuesque ...

@ Ficelle : Je crois que toutes les LCA connaissent cette sensation ! Mais, je l'ai trouvé à la bibliothèque ... C'est une autre façon de faire !

@ Cleanthe : J'achète aussi peu de BD, par manque cruel de place ! Mais celle-ci pourrait très bien être un joli cadeau d'anniversaire, même pour dans quelques mois ...

@ Kali : Dès que j'ai vu cette BD à la bibliothèque, je me suis jetée dessus pour la dévorer ! Je me souvenais très bien de ton avis éclairé et très enthousiaste ...

@ Manu : Si tu aimes vraiment la belle BD, avec une histoire de fou et des aquarelles extraordinaires, alors elle est pour toi !

@ Mireille : Merci pour ce compliment. Je ne connaissais pas du tout cette BD, jusqu'à ce que Kali la présente sur son blog ! Heureuse et belle surprise.

Muad' Dib a dit…

J'aime bien les lignes épurées du dessin.
Bises,

Nanne a dit…

@ Muad' : Cette BD devrait te plaire par la beauté des dessins en aquarelle ... On les croirait sortis des films muets ! Une merveille ...

Karine :) a dit…

Je l'avais noté aussi... mais ton billet me donne le goût de me ruer en librairie acheter des BD... tiens, pourquoi pas cet après-midi! Il faut justement que j'aille en ville!

Nanne a dit…

@ Karine:) : Je ne voudrais surtout pas que mon blog soit une cause de fâcherie avec ton banquier ! Dans tous les cas, celui-ci sera une belle acquisition tant le ton est drôle et les dessins, superbes ...

Lou a dit…

Je note aussi de suite (arrête avec tes billets portant les mentions "Londres" et "victorien", ou je devrai t'envoyer mes créanciers ;)). Par contre ce billet va me poursuivre car je suis presque certaine de connaître cette histoire. Je suis persuadée qu'elle est tirée d'un roman ou d'un conte ou autre lu il y a longtemps mais je n'arrive pas à m'en souvenir. En tout cas j'ai lu cette histoire quand j'étais en primaire ou au collège... peut-être pourrais-tu m'éclairer ? :)

Nanne a dit…

@ Aelys : Je suis désolée d'avoir oublié de te répondre, mais ce thème est tellement bien écrit avec des dessins très épurés que l'on ne peut qu'être enthousiaste en le lisant et en le présentant !

@ Lou : Je ne peux pas t'éclairer sur cette histoire, mais en lisant cette BD elle m'a rappelé un conte ou un livre lu dans mon enfance ! J'attends tes créanciers pour leur dire que tu passes ton temps à rechercher les billets parlant de Londres sous le règne victorien ;-D

Lael a dit…

Oui cette B est vraiment originale et j'ai relu ton billet en retrouvant ces sensations!!! JE rajoute les liens sur mon billet dans la journée Bisous et bon mercredi!!

Nanne a dit…

@ Lael : C'est vraiment une BD à part et qui marque les lecteurs ! Bonne fin de semaine à toi ...

Noukette a dit…

Relue et chroniquée très récemment, je ne peux que partager ton enthousiasme ! J'ai mis un lien vers ton billet ;-)

Nanne a dit…

@ Noukette : C'est certainement une des plus belles BD que j'ai lu, très drôle et émouvante en même temps ! Je comprends et partage ton enthousiasme pour celle-ci ... Et merci pour le lien ! Je vais passer voir ton blog, mais je m'excuse par avance pour mon retard.