26 mai 2010

DROIT A L'ANONYMAT SUR LES BLOGS

Je ne suis pas du genre à pousser des cris d'orfraie ou à exulter dès que je lis un article dans la presse ou sur internet concernant la vie des blogs et des blogueurs.

Ce réseau social a le mérite d'exister. C'est un grand bien pour chacun qui peut s'y exprimer comme il l'entend, avec ses mots, sur tout ou presque. La blogosphère est un village global et mondial qui permet de lire des informations à recouper parfois - même si elles deviennent de plus en plus fiables -, de se cultiver, de partager, d'échanger des points de vue sur la société, l'art, la politique, la vie en général. On s'extasie sur les qualités d'écriture ou artistiques de certains d'entre nous et on créer des liens qui, de virtuels, deviennent souvent réels. Une sorte de communauté voit ainsi le jour, en fonction de ses goûts personnels, de ses passions, de ses envies, de ses humeurs, de ses affinités. Tout l'intérêt de tenir un blog et de les lire réside en cela, il me semble.

Les blogs sont un peu devenus les cafés du commerce du 21e Siècle, à l'heure où plus personne - ou presque - ne se parle, calfeutré qu'il est dans son individualisme et son égocentrisme. Les blogs se développent de plus en plus et ont même une certaine tendance à se pérenniser dans le temps. Les plus anciens ont au moins cinq ans d'existence, en France. Preuve s'il en est que le besoin de communiquer, de créer des liens avec les autres est toujours bien présent et ancré en chacun de nous.

Si je vous écris ce petit billet bien sympathique sur la blogosphère, ce n'est pas pour combler un vide entre deux billets, je vous rassure. C'est surtout parce que j'ai reçu ce soir un mail de Pierre Chappaz, PDG de wikio, m'informant qu'un sénateur aurait l'intention de faire passer une loi interdisant l'anonymat - et donc les pseudos que beaucoup utilisent (moi compris) - pour les blogueurs.

Je vous mets, ci-dessous, le texte que j'ai reçu de Pierre Chappaz, m'invitant (comme vous, sans doute) à signer un appel pour la défense du droit à l'anonymat sur les blogs.

"
Nous tenons à affirmer notre attachement à la liberté d’expression sur Internet, qui a permis à tout un chacun de participer au formidable développement de l’information et des débats sur le réseau.

Une proposition de loi , déposée par le Sénateur Masson , prévoit de remettre en cause le droit à l’anonymat des blogueurs.

Il s'agirait de leur imposer la publication de leur nom et de leur adresse mail.

Nous considérons qu’une telle loi porterait atteinte à la liberté d’expression sur Internet.

Les blogueurs qui choisissent l’anonymat le font pour des raisons liées à leur vie professionnelle ou personnelle. Sans cet anonymat beaucoup arrêteraient de bloguer.

Nous appelons les députés et sénateurs à refuser cette proposition de loi, qui contrairement à ce que prétendent ses auteurs, n’apporterait rien en ce qui concerne la protection contre la diffamation, déjà efficacement assurée par la loi actuelle. Rappelons que la loi LCEN fait obligation aux hébergeurs de blogs de supprimer immédiatement les publications litigieuses sur simple demande, et de communiquer le cas échéant à la justice les coordonnées de l’auteur.

Il n’est donc nul besoin d’une loi supplémentaire qui aurait pour seul effet de brider la liberté d’expression des internautes.

Pierre Chappaz, Pdg Wikio

Jean-Baptiste Clot, Pdg Canalblog

Olivier Creiche, PDG d'EZ Embassy (distributeur du service TypePad)

Jean-François Julliard, secrétaire-général de Reporters sans frontières

Frédéric Montagnon, Pdg Over-blog

Tristan Nitot, Président, Mozilla Europe

Philippe Pinault, Pdg Blogspirit

Jeremie Zimmermann et Philippe Aigrain, La Quadrature du Net

(Pour soutenir cet appel, vous pouvez laisser un commentaire signé de votre nom ou de votre pseudo, et indiquer l’adresse de votre blog si vous êtes blogueur. N’hésitez pas à relayer l’initiative sur votre blog, plus nous serons nombreux, plus nous aurons de chances d’être entendus !)".

Personnellement, je l'ai signé et j'en suis fière. Si vous souhaiter vous engager à soutenir cet appel, c'est ici qu'il faut aller. N'hésitez pas, pour conserver ce qui nous reste de liberté individuelle.

15 commentaires:

Lilly a dit…

C'est d'autant plus absurde que les blogueurs risquent d'aller chez des hébergeurs étrangers. Il est interdit de tenir des propos haineux et compagnie sur les blogs, et je pense que les hébergeurs font leur travail en cas de souci.
Mais bon, je suis peut-être naïve, mais j'ai du mal à imaginer que cette loi passe, ça remettrait en cause un système international qui a déjà plusieurs années. C'est comme avec Hadopi, ils s'imaginent que le "qu'on ne change rien" est mieux et qu'en plus c'est efficace et pertinent...

Ys a dit…

Qu'est-ce que c'est que cette idée, je me demande d'où elle vient. M'enfin bref, j'ai deux blogs (un sous pseudo, l'autre pas) alors je me demande comment je ferais s'il me fallait réunir ces deux parties de moi-même. Je gère ma schizophrénie formidablement bien ainsi, c'est l'HP assuré si je devais me réunir :-)

Dominique a dit…

merci de ton billet et de faire circuler cette info
Effectivement le pouvoir judiiciaire dispose déjà du droit de lever l'anonymat en cas de problème et on ne voit pas ce que ce projet apporterait, par contre on voit bien ce qu'il enlèverait
Je ne me cache pas derrière un pseudo pour faire n'importe quoi mais bien parce que travaillant avec plusieurs centaines d'étudiants je ne souhaite pas qu'un lien se fasse entre travail et loisir
Je vais donc signer des deux mains

keisha a dit…

Je n'étais pas au courant, mais vais signer! Il me semble que les hébergeurs ont le droit de "faire le ménage", pourquoi ajouter cette loi? Et puis j'ai lu qu'on pouvait toujours nous retrouver avec les adresses IP (j'ignore ce que c'est , mais bon...)
j'ai un pseudo pas pour pouvoir raconter n'importe quoi en toute impunité, mais parce que je n'ai pas envie qu'un de mes élèves ou autre, en tapant mon vrai nom, arrive sur mon blog, qui est privé, même si j'y parle peu de ma vie privée.

Mango a dit…

Tu sais que je l'ai déjà fait! La levée de l'anonymat ne m'empêcherait peut-être pas de tenir un blog mais serait certainement une contrainte de plus, comme s'il n'y en avait pas suffisamment comme ça!

erzébeth a dit…

Quelle étrange idée; je fais partie des gens qui arrêteraient leur blog s'il fallait signer de ma véritable identité, mais je ne vois pas comment ce projet de loi pourrait passer. Ce qui me tue, aussi, c'est qu'ils consacrent du temps et de l'énergie à ces choses-là, alors qu'il y a des questions actuelles bien plus prioritaires que la masse des blogs... Enfin...

(et je souris, je craignais fort que la pétition demandait de signer de son vrai nom, ce qui aurait annulé son propos ! ;-) )

Isil a dit…

Je ne crois pas une seconde que cette loi puisse passer. je pense plus à un député ignare en matière d'internet (nos politiques en sont à s'extasier d'avoir enfin compris comment fonctionne la tv alors l'ordinateur, ce n'est pas pour demain) ou qui veut faire parler de lui pour rappeler subtilement à ses administrés qu'il travaille.
Le commentaire d'Ys me fait rire, on ne lui souhaite pas de se réunir :-D

Nanne a dit…

@ Lilly : J'avoue que lorsque j'ai reçu ce mail m'informant de cette proposition de loi j'ai réellement halluciné ! Les hébergeurs ont des modérateurs qui font un travail considérable et bloquent tous propos haineux, violents, insultants ... Que changerait le fait d'interdire un pseudonyme ?! A mon avis, rien, parce qu'on trouverait toujours un moyen de contourner la loi. C'est un vrai sport national en France, comme tout le monde le sait ;-D

@ Ys : Un conseil, ne te réunis surtout pas, ta schizophrénie est parfaitement maîtrisée. Chez toi, les traitements ont un effet pour le moins positif ! C'est le sénateur Masson, éditeur d'ouvrages médicaux et scientifiques ... De là à y voir une cause à effet avec ta pathologie ;-D

@ Dominique : Personnellement, je suis comme toi et comme la plupart d'entre nous, les pseudos ne sont là que pour préserver notre vie privée et la séparer de la sphère du public, surtout quand on travaille avec un public, quel qu'il soit ... Le mien m'a été donné par mes neveux et je n'ai pas l'intention d'en changer, n'en déplaise à nos politiques !

@ Keisha : Non seulement les hébergeurs modèrent, voire ferment certains blogs en cas de propos interdits par la loi (appel à la haine, violence, calomnie, insulte ...), mais nous sommes tous fichés sur internet avec nos adresses IP qui sont nos "cartes d'identité" informatique. S'ils le veulent, ils peuvent nous retrouver très vite et porter plainte. Donc, aucun intérêt que cette loi, si ce n'est de vouloir faire parler de lui !

Nanne a dit…

@ Mango : Je suis comme toi, si l'anonymat devait être levé, je continuerai à bloguer parce que j'aime cela et que je ne tiens pas de propos injurieux ! Je pense que cela vise surtout les blogs politiques et d'informations qui critiquent et mettent au jour certaines pratiques personnelles pas très morales ... Mais on est en France, le champion du monde des lois inappliquées !

@ Erzébeth : Je te rassure, la pétition acceptait les pseudos. Imagine le contraire ;-D Un comble ! Mais il est sûr que nos politiques devraient appuyer là où ça fait mal, plutôt que de s'occuper de détails insignifiants. Je pense qu'il y a d'autres problèmes actuels plus graves et plus urgents à régler ...

@ Isil : Cette loi restera sans doute lettre morte, ne serait-ce que parce que le Conseil Constitutionnel ne le validerait pas ! Mais le sénateur Masson n'est pas n'importe qui. C'est un éditeur d'ouvrages médicaux. Il sait de quoi il parle. Ce qui les gêne, c'est que certaines personnes puissent informer leurs lecteurs de certaines manigances politiques alors que le pays par à la dérive ... Quant à Ys, j'espère qu'elle ne retrouvera jamais l'autre partie d'elle-même ;-D

L'or des chambres a dit…

C'est fou on dirait que les libertés individuelles sont de plus en plus menaçées... Je suis allé signer hier, Mango en parlait aussi !
Bisous Nanne

Nanne a dit…

@ L'or des chambres : Il est nécessaire de signer cet appel, car même si cette loi a peu de chances de passer et d'être adoptée, on ne sait jamais ce qui peut arriver ... C'est une loi qui n'a aucune raison d'être, car ce serait encore une limitation de nos libertés individuelles et on est encore en démocratie, me semble-t-il !

Theoma a dit…

Pas du tout au courant. Un projet de loi bien étrange en effet. Au lieu de bosser sur un véritable projet... y en a qui ont tristement du temps à perdre. Je vais aller voir cette pétition de plus près.

Nanne a dit…

@ Theoma : En théorie, cette loi est inutile et devrait avoir peu de chance de passer ! Mais, de nos jours, rien n'est impossible, surtout que l'été arrive et que nos politiques en profitent pour faire passer des textes sans intérêt ... On peut signer avec son pseudo, je te rassure ;-D Il faut bien qu'ils motivent leurs avantages et leur élection !

Marie a dit…

Et oui, nos chers politiques digèrent mal l'espace de liberté que représente internet et ils aimeraient bien policer un peu tout ça...

Nanne a dit…

@ Marie : J'ai entendu ce sénateur à la radio qui défendait son projet en avançant que la fin de l'anonymat responsabiliserait chacun face à ce qu'il écrit ! Il suffit de récupérer l'adresse IP de l'auteur indélicat et le problème est vite réglé ... Ils ont décidément beaucoup de mal avec ce très joli - mais terrifiant - mot de liberté !